Echanges scientifiques et universitaires, développement des partenariats de recherche et d’innovation

1 – La promotion des échanges universitaires entre la France et la Malaisie :

Les échanges universitaires sont soutenus et suivis par le Centre universitaire franco-malaisien (Malaysia France University Centre) financé à parité par le ministère de l’enseignement supérieur malaisien et le ministère des Affaires étrangères et du développement international français, pour le renforcement de la coopération dans le domaine de la coopération universitaire et scientifique selon les quatre lignes directrices suivantes : Promotion de l’enseignement supérieur ; Intensification des partenariats interuniversitaires ; Dialogue interministériel ; Animation du réseau des alumni.

La Malaisie se singularise par la volonté du gouvernement d’accorder d’une année sur l’autre plus de 450 bourses (montant de l’ordre de 9M d’€) pour des études en France principalement dans le domaine de l’ingénierie, sciences politiques, business et management. Les étudiants sont invités à la sortie du bac malaisien à suivre 1 à 2 ans de préformation en français et en mathématiques, puis ils intègrent un IUT ou directement une école d’ingénieur disposant d’une classe préparatoire intégrée et obtiennent ainsi en 4 -5 ans un diplôme d’ingénieur ou un master. Les autorités malaisiennes sont satisfaits des 90% de taux de réussite à ces programmes et souhaitent intensifier les programmes notamment dans le domaine des sciences politiques, business et management.Le SCAC facilite ainsi la mise en œuvre de deux programmes de mobilité encadrée conduits respectivement par Campus France et SFERE ‘Société française d’exportation de ressources éducatives ». En 2016, 902 étudiants malaisiens étaient inscrits dans l’enseignement supérieur Français dont 465 via ces programmes encadrés.

L’accompagnement dans le développement de centres d’excellence éducatifs et scientifiques présente un aspect significatif de cette coopération. L’ancienne coopération de 25 ans entre l’université malaisienne privée Taylors et l’université Jean Jaurès de Toulouse dans le domaine de la restauration et de l’hotellerie en est une parfaite illustration Taylors University via son partenariatavec l’université Jean Jaures, poursuit l’ambition de devenir à moyen terme un centre d’excellence en restauration et hôtellerie pour l’ensemble de l’Asie, avec plus de la moitié des étudiants internationaux inscrits dans ses programmes.. Le Malaysia France Institute, en 1992 par le Majlis Amanah Rakyat (MARA) avec le soutien de l’industriel français JF Boccard et l’association de formation industrielle AFPI. C’est aujourd’hui un des campus de l’université de Kuala Lumpur (Unikl). Son statut est celui d’une entreprise à responsabilité limitée propriété de MARA.

Au début des projets des enseignants français sont venus donner des cours à Kuala Lumpur. par la suite les établissements évoluent vers des formations de niveau licence, master, puis doctorat.

La représentation du Ministère de l’éducation nationale, enseignement supérieur et recherche en Malaisie, s’inscrit dans la poursuite de cette coopération pour la création de centres d’excellence.

Afin de préciser les actions de la coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche, la France et la Malaisie travaillent un accord pour commun pour le renforcement de nos actions bilatérales.

Un réseau de plus de 1000 « alumni » malaisiens (anciens étudiants ou stagiaires en France) se met progressivement en place grâce à la plateforme en ligne « France Alumni Malaisie », en co-gestion avec la Chambre de commerce et d’industrie franco-malaisienne, proposant un annuaire et un forum, qui compte d’ores et déjà plus de 350 inscrits.

2. Le développement des partenariats de recherche et d’innovation :

La coopération scientifique repose avant tout sur les réseaux des 7 chercheurs et enseignants-chercheurs français menant des recherches en Malaisie (EFEO, IRASEC et CIRAD), mais aussi la vingtaine de chercheurs et enseignants-chercheurs employés directement par les institutions malaisiennes.

Le SCAC facilite de près ou de loin une cinquantaine de partenariats dans les domaines aussi variés que les biosciences, les STIC, les énergies renouvelables, les matériaux composites, les nanotechnologies etc.

La Malaisie est l’un des partenaires les plus actifs des programmes STIC-Asie et Bio-Asie avec 4 projets sélectionnés à l’occasions de l’appel à projets 2015. Ces projets concernent les virus coralliens, l’amélioration de la qualité sanitaire des aliments, la valorisation des biomolécules de la filière des bois asiatiques, et la robotique pour les personnes à la vision affaiblie.

Le programme Horizon 2020 compte un projet « EGI-Engage » impliquant des équipes françaises et malaisiennes, pour l’intégration régionale dans le secteur des sciences et technologies de l’information.

La coopération dans le domaine de l’innovation est relativement récente et se propose de renforcer et de développer les flux d’affaires bilatéraux entre entreprises françaises et malaisiennes.

L’Aerospace Malaysia Innovation Centre (AMIC) symbolise un projet réussi de coopération dans le secteur de l’innovation entre la France, plus largement l’Europe, et la Malaisie. Ce centre, associant l’agence gouvernementale Malaysian Industry-Government Group for High Technology (MIGHT), les constructeurs Airbus et Rolls Royce, le fabricant aéronautique de composants en matériau composite CTRM, et l’Université Putra Malaysia (UPM), travaille au transfert de technologie et au développement de la capacité R&D de la Malaisie dans le domaine de l’aéronautique. L’ensemble des accords de ce programme de recherche et innovation, financé à hauteur de 4 millions € par Airbus, a été signé en juillet 2012.

D’autres entreprises françaises telles que Safran, Arkema ou encore CLS œuvrent en Malaisie développement des centres pour l’innovation en Malaisie.

En outre, les gouvernements français et malaisiens réflechissent à un partenariat stratégique en soutien des PME et ETI françaises et malaisiennes dans leurs projets innovants communs.

Pour plus d’informations voir également :

http://www.mosti.gov.my
http://www.kettha.gov.my
http://www.mohe.gov.my

Dernière modification : 15/05/2017

Haut de page